Recherche

Peu importe la culture, la race, la religion, la classe, la caste, l'ethnicité, le sexe ou toute autre catégorie, se rassembler autour de pratiques incarnées dans la musique et  de l'art  ont un moyen de pénétrer à travers les frontières créées par l'homme et de nous rassembler dans une expérience humaine partagée.

Ma recherche post-doctorale explore comment les humains traversent les frontières culturelles à travers une pratique incarnée de l'art, de la musique, du commerce, de l'artisanat ou du rituel au sein d'une culture étrangère. Au cours des quinze dernières années, j'ai documenté mes progrès dans l'apprentissage de la musique jali d'Afrique de l'Ouest mandingue en étudiant le balafon et en devenant mécène de ces maîtres musicaux.  En prêtant attention à ce qui bloque et facilite les progrès dans l'apprentissage d'un art étranger, on devient plus intime avec ses propres modes de pensée et d'action culturellement inculqués, et les difficultés et les plaisirs à les déconstruire et à en reconstruire de nouveaux pour réussir.  Cette recherche demande  Qu'est-ce qui fait que l'être culturel  et comment pouvons-nous nous refaire, consciemment, afin de nous adapter à de nouvelles réalités (multi-)culturelles ? Quel genre de sagesse est acquise en apprenant une culture à travers une pratique incarnée de l'art ?

 

Les recherches récentes et antérieures comprennent :

Jalis à New York et Paris Transformation et continuité : Manding Jaliya dans la diaspora

 

New York, Paris 2004-en cours

  • Série de blogs en six parties « L'islam en France et aux États-Unis » publiée sur le Center for Imaginative Ethnography www.imaginativeethnography.org Publié du 4 janvier au 4 février. 8, 2017.

 

Afrique de l'Ouest  Incarner l'art de Jaliya en Gambie, au Sénégal et en Guinée

Travail de terrain en 2001, 2002, 2004, 2006. Devenir étudiant en musique in situ a permis d'apprendre la culture mandingue à travers des rythmes, des sentiments et d'autres expériences sensorielles. Mon travail de terrain doctoral et post-doctoral s'est construit sur cette expérience, contribuant à une anthropologie des sens liée aux valeurs de la culture et de la sagesse mandingues en général.

 

  • Apprendre la Kora avec Jali Saikou Jobarteh : 2001, 2006. ( voir vidéo )

  • Apprentissage du Balanta Balafon avec Kebba Manne : 2001. ( voir vidéo )

  • Apprentissage du Manding Balafon avec Abou Sylla de New York à la Guinée. 2004. Les Ateliers Balafon, intégrés à ma thèse de doctorat (2007).  

 

Brésil 1999-2003

Le travail de terrain de ma maîtrise a exploré diverses notions d'environnementalisme dans les aires autochtones protégées. Ma recherche pré-doctorale s'est déplacée vers l'identité raciale brésilienne à travers la musique. Dans les deux cas, j'ai posé les bases d'une intégration culturelle à travers une pratique incarnée et réflexive.

 

            avec le Dr Rodolfo Salm, Universidade de Pará.

  • « Apporter la noix de coco aux villages Kayapo d'Amazonie : évaluation d'un projet de développement durable » avec Rodolfo Salm, Palm Vol. 59 (3). 2015.

  • "Valeur de conservation d'une espèce exotique: le cas des noix de coco des terres indigènes Kayapo, sud-est de l'Amazonie." avec Rodolfo Salm, Développement de l'environnement et durabilité Vol. 11 (1). 2009.

Lisez mon CV ici